Close x

L'IMITATION DE L'ANTIQUITE DANS L'ART ME

Autor:

Disponibilitate: LIVRARE IN 2-4 SAPTAMANI (produsul este livrat din Marea Britanie)

SKU:
9782503553177

1.828,99 RON
Okian.ro este o LIBRARIE online de carte in limba engleza.
Entre 1180 et 1230, un style particulier se met en place au nord de l'Europe dont les caracteristiques principales font echo a l'art antique. Le style 1200 est un phenomene bien connu, etudie depuis quelques decennies et les rapports avec l'Antiquite ont souvent ete mis en avant. Toutefois, peu de modeles antiques specifiques furent proposes et les questions de la localisation des oeuvres imitees ainsi que les modalites et les intentions du processus d'imitation n'ont pas ete resolues. Notre travail propose une vue d'ensemble du style 1200 en focalisant l'etude sur les types de modeles antiques observes par les artistes dans les annees autour de 1200. Nous pouvons conclure a l'observation de vestiges proches des lieux d'activites des artistes, en Gaule et en Germanie, et etablir des criteres esthetiques a l'origine de ce mouvement antiquisant. Apres un developpement historiographique des recherches abordant les liens entre l'Antiquite et le Moyen Age et le Style 1200, nous proposons un premier chapitre sur la notion medievale d'imitation dans les arts du Moyen Age en nous servant du carnet de modele de Villard de Honnecourt pour comprendre ce qui interesse les artistes vers 1200 et la maniere dont ils interpretent leurs modeles. Nous problematisons egalement les rapports avec le monde byzantin, puisque ceux-ci ont souvent servi a expliquer les tendances classicisantes dans l'art autour de 1200. Le corps de notre travail s'articule autour de trois chapitres principaux (2, 3, 4) divises par technique (orfevrerie, sculpture et peinture). Cette repartition correspond au developpement chronologique du Style 1200, qui apparait vers 1180 en orfevrerie, avant de se diffuser en sculpture puis en peinture avant le tournant du siecle. Le chapitre 2, consacre a l'orfevrerie, fait une large place aux celebres realisations de Nicolas de Verdun, en etant precede d'une partie devolue a l'art mosan du XIIe siecle avant 1180. La forte influence exercee par Nicolas de Verdun dans la region de la Meuse, a Cologne et a Aix-la-Chapelle est egalement abordee. Pour chacune des oeuvres considerees, nous rappelons les etudes anterieures et les modeles antiques ou byzantins proposes, nous apportons de nouveaux modeles, nous tentons de comprendre comment ces derniers etaient etudies et nous repondons a la problematique de leur localisation et de leur visibilite. Nous montrons le role important de Nicolas de Verdun dans le processus de mise en place d'un art novateur, base sur l'etude des oeuvres antiques qu'il trouve a Montier-en-Der, a Reims, puis a Cologne. La partie consacree au corpus sculpte debute par les reprises antiques durant la periode romane en Auvergne, au sud de la France, en Espagne et en Italie, afin de mettre en avant l'attitude nouvelle des artistes vis-a-vis des precedentes imitations de l'Antiquite. Une recherche d'ordre stylistique qui vise a une representation convaincante de la tridimensionnalite et de la nature gouverne l'art des annees 1200, contrairement aux artistes romans qui s'attachaient davantage a reprendre des oeuvres du passe des elements techniques et compositionnels. Puis, nous examinons l'apparition du style antiquisant a Laon, Sens et Braine en constatant les fortes influences de l'orfevrerie mosane dans un premier temps, avant que les sculpteurs s'orientent directement vers les vestiges antiques. Nous prenons en consideration les plus beaux groupes sculptes de la periode, tels que ceux de Chartres, de Paris, de Reims, de l'Angleterre et de la Germanie, avec une insistance particuliere sur le transept sud de la cathedrale de Strasbourg. Finalement, le chapitre 4 se focalise sur la production peinte en analysant l'utilisation des modeles dans le manuscrit le plus emblematique du Style 1200: le psautier d'Ingeburge. Nos conclusions montrent l'absence de modeles antiques utilises par les peintres, qui assimilent les innovations mises en place par les sculpteurs contemporains. Finalement, nous terminons avec une partie qui regroupe notre sujet thematiquement en considerant le processus de l'imitation de l'Antiquite. Nous examinons soigneusement ce que retiennent les artistes et les raisons de ce regard renouvele vers les oeuvres du passe dans les decennies considerees en argumentant la piste locale des sources etudiees, au detriment de voyages, a Rome ou en Grece et en apportant quelques temoignages ecrits sur la perception de l'Antiquite aux XIIe et XIIIe siecles.

Mai multe informatii
Editura END OF LINE CLEARANCE BOOK
Dimensiuni 212 x 148 x 23
Data Publicarii 01/01/1900
Format Necartonata
Descriere RO Intre 1180 si 1230, in nordul Europei a fost stabilit un anumit stil, ale carui caracteristici principale au ecou artei antice. Stilul 1200 este un fenomen binecunoscut, studiat de cateva decenii si legatura cu Antichitatea a fost adesea prezentata.
Aceasta este o carte in limba engleza. Descrierea cartii (tradusa din engleza cu Google Translate) este in limba romana din motive legale.
Intre 1180 si 1230, in nordul Europei a fost stabilit un anumit stil, ale carui caracteristici principale au ecou artei antice. Stilul 1200 este un fenomen binecunoscut, studiat de cateva decenii si legatura cu Antichitatea a fost adesea prezentata.
Scrieti propria recenzie
Recenzati:L'IMITATION DE L'ANTIQUITE DANS L'ART ME
Rating-ul dumneavoastra